Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

30 secondes de célébrité

21 Février 2014, 18:58pm

Publié par Fabien Besnard

Une journaliste de M6 est venue me demander mon avis sur la crédibilité scientifique des frères Bogdanov (en un mot : nulle).

Bien que le reportage soit destiné à passer dans une émission qui n'est a priori pas ma tasse de thé ("must célébrité"), j'ai accepté de lui répondre car j'ai trouvé sa démarche sincère et honnête. Et puis il faut bien que quelqu'un s'y colle...

L'interview a duré une heure, mais elle m'a prévenu que ça avait été "très synthétisé". J'imagine donc qu'il en reste 30 secondes, mais si ça vous intéresse de voir ma bobine, ça doit passer demain à partir de 17h30.

Erratum : on vient de me prévenir que la diffusion était reportée au 1er mars. 

 

MAJ du 08/03 : la diffusion est à nouveau reportée à une date ultérieure. Je vous préviendrai dès que j'en saurai plus.

Voir les commentaires

Trois conseils à Vincent Peillon par Ali Devine

14 Février 2014, 21:48pm

Publié par Fabien Besnard

Je relaye ici un excellent billet posté par Ali Devine sur son excellent blog (où il est prouvé une fois de plus que l'humour est le dernier refuge du désespoir).

 

Extrait :

"Ma première suggestion au ministre serait évidemment de revoir en profondeur sa réforme des rythmes. Dans une interview récente, le Ministre a présenté cette réforme comme le fait de « donner aux enfants une matinée supplémentaire pour apprendre à lire ». C’est jouer sur les mots, car le temps scolaire n’a pas changé d’un iota depuis la calamiteuse réforme Darcos.  C’est aussi occulter un fait essentiel : par rapport à ce qui se faisait il y a vingt ans, un élève de cours élémentaire consacre 100 heures de moins chaque année aux matières fondamentales (français, mathématiques, éveil, devoirs). Par rapport à un élève d’il y a cinquante ans, la différence est de 250 heures… Si l’on souhaite vraiment « donner plus de temps aux enfants pour apprendre », c’est donc le nombre d’heures de cours qu’il faut de toute évidence accroître, en revenant au minimum à une dotation de 26 heures par semaine et en allégeant les programmes de ce qui les encombre inutilement.

Dans les quatre journées et demie qu’ils passent désormais entre les murs de l’école, les élèves de CE2 (qui je le rappelle ont 8 ans) doivent en effet caser du français, des mathématiques, de l’anglais, des sciences expérimentales et/ou de la technologie, de l’histoire et/ou de la géographie et/ou de l’instruction civique et morale, des arts visuels et/ou de l’éducation musicale avec en bonus éventuel une des vingt heures annuelles d’histoire des arts enseignée de façon transversale, de l’éducation physique et sportive, des technologies de l’information et de la communication (elles aussi enseignées de façon transversale), neuf récréations de quinze minutes, des devoirs dans les différentes matières (si le maître juge utile d’en donner et trouve un créneau pour en faire), plus à présent des activités périscolaires qui dans certaines écoles varient d’un jour à l’autre. Je ne vois pas comment cet éclatement du temps passé dans l’école pourrait favoriser les apprentissages. Quant aux maîtres, ils sont confrontés à un dilemme : favoriser le français et les mathématiques en minorant ou en oubliant le reste (c’est ce que je ferais), ou bien pratiquer une sorte de dispersion ludique, en organisant leurs journées et leurs semaines comme des séances de zapping.

Il faut donc faire le ménage. Je pense en particulier à l’anglais, pardon, à la « langue étrangère ou régionale », qui ne donne lieu dans l’immense majorité des cas à aucun apprentissage réel et qui se voit pourtant offrir 54 heures par an. Et si on pouvait aussi soulager les maîtres du prêchi-prêcha sur les questions de genre ou le tri des déchets, ce ne serait pas plus mal."

Voir les commentaires