Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Passions

6 Janvier 2006, 15:48pm

Publié par Fabien Besnard

"Le philosophe qui veut éteindre ses passions

ressemble au chimiste qui voudrait éteindre son feu."

Chamfort.

Il me semble que la chose la plus difficile à accomplir pour un être humain est de reconnaître qu’il s’est fourvoyé. Et plus il s’est fourvoyé longtemps, plus il lui est difficile de le reconnaître. Cela implique d’une part de perdre la face, ce qui est toujours désagréable, mais pire encore d’envisager le fait d’avoir perdu une part du précieux temps qui nous est accordé sur cette Terre à défendre des inepties. Plus on a investi, plus on se refuse à accepter le fait de l’avoir fait en vain, et plus on a recours à des arguments irrationnels pour se justifier.

 

Ce phénomène psychologique est si fort qu’il touche même ceux dont le métier est de douter, selon la bonne vieille méthode cartésienne, je veux parler des scientifiques. Il suffit pour s’en convaincre de considérer que le plus éminent chimiste français de la fin du XIXe siècle, Marcellin Berthelot (mort en 1907), n’a jamais accepté l’existence des atomes. Il est tentant de faire un parallèle avec la théorie des cordes, dont certains partisans vont jusqu’à promouvoir une remise en cause complète de la méthode scientifique plutôt que d’admettre que leur théorie est actuellement dans une impasse (dont elle sortira peut-être un jour, l’avenir le dira). L’être humain est-il alors irrémédiablement borné, et y a-t-il lieu de désespérer de lui ?

 

Borné, il l’est c’est certain, mais il faut considérer que lorsque cela ne l’entraîne pas jusqu’au déni de la réalité, c’est une qualité essentielle. La persévérance est en effet indispensable à l’accomplissement de tout programme scientifique un tant soit peu ambitieux. Plus encore que la persévérance, une motivation interne qui peut s’apparenter à un a priori ou à un parti-pri philosophique sont à mon sens nécessaires. Comment dès lors accéder à l’objectivité ? Ce n’est pas chose aisée, et ce qui est remarquable dans la Science et ce qui la distingue pratiquement de toutes les autres entreprises humaines c’est précisément la possibilité de réaliser des consensus malgré la multiplicité des a priori. Ainsi, bien qu’il y ait presque autant d’interprétations de la mécanique quantique que de physiciens, tous tombent d’accord sur les prédictions que fait cette théorie. Mais la multiplicité des interprétations sera peut-être un atout le jour, et ce jour viendra n’en doutons pas, où il faudra dépasser cette théorie, de la même façon que la variabilité génétique est un atout adaptatif pour une espèce. Donc vive les a priori, mais à deux conditions : qu’ils ne soient pas hégémoniques, et qu’ils n’aillent pas jusqu’à remettre en cause la possibilité même du consensus, c’est-à-dire les principes mêmes de la Science.

Commenter cet article

Genorb 21/01/2006 13:39

Siths: Ce que je voulais dire Fabien semble l'avoir compris. Pour moi il n'est absolument pas possible de faire de la vulgarisation serieuse. Si c'est prendre les gens pour des imbeciles alors je les prend pour des imbeciles. C'est quand meme TF1 la premiere chaine Francaise, pas ARTE.Prend un simple exemple. Fait tourner une pierre attachee a une corde et demande aux gens ou ira cette pierre si tu coupes la corde. Tu auras bien des surprises. Et apres ca tu voudrai faire comprendre la mecanique quantique aux gens, meme de facon qualitative, ce n'est pas serieux. Et ensuite non content de ca tu voudrais leur parler des differentes interpretations... Qu'ils tachent de comprendre Newton (et je ne parle pas de Maxwell bien entedu car a ce niveau les gens sont encore plus largues) et ensuite on leur parlera peut-etre de la science du 20eme siecle.Bien sur on peut toujours parler de certain aspect de la science d'aujourd'hui, en particulier les avancees technologiques qui en decoulent (car comme ca les concernent, en general ca les interessent davantage). Leur dire par exemple que le GPS n'est possible que parce qu'on connait non seulement les lois de la gravitation de Newton mais aussi celles d'Einstein, puisque la premiere correction relativiste doit etre prise en compte pour avoir suffisament de precision. Mais cela reste tres succint et superficiel bien entendu. En general la vulgarisation de choses complexes (ce qu'est la science d'aujourd'hui) denature completement le sujet et donne une image fausse de la realite. Donc pour quelqu'un qui ne veut pas fausser l'image de la science, je ne pense pas que la vulgarisation telle qu'on la presente habituellement, soit la solution.Je ne veux pas donner une image fausse de la science aux gens, mais juste me limiter a donner une image qu'ils peuvent comprendre le plus correctement possible. Si tu fais un exposes sur les interpretations de la mecanique quantique pour monsieur tout le monde (je ne parle evidemment pas d'universitaires), deja monsieur tout le monde ne sait absolument pas ce qu'est la mecanque quantique (ou en ont une idee complement farfelue, et je precise que savoir ce qu'est cette theorie ne doit pas se resumer a savoir que ca decrit les atomes...), donc ils seront largues sur ce point, et ensuite ils vont juste retenir que les scientifiques ne savent pas trop ce qu'ils font car ils n'ont toujours pas une theorie satisfaisante pour decrire le monde microscopique. C'est un raccourci que les journalistes aiment bien faire par exemple. Mais c'est relativement faux. Meme si la mecanique quantique pose des problemes, elle est extrement precise et la QED qui en decoule est remarquable au niveau de ses predictions. Et si on a des problemes au niveau de la gravitation quantique qui est certain aujourd'hui que le probleme reside dans la mecanique quantique...Je me souviens d'une emission grand public avec Reeves au sujet entre autre des planetes extrasolaire. On voyait que le journaliste etait tout content de voir qu'on avait trouve des planetes non tellurique prochent de ces etoiles alors que dans notre systeme solaire ce n'est pas le cas. Il enchaina pour dire que cette observation detruisait completement nos modeles de formation de systeme solaire. Je trouve le raccourci ridicule. C'est ca que je veux dire. La vulgarisation de la science est une idee seduisante mais je pense que ca doit se limiter a des choses simples et c'est deja suffisament complique comme ca pour l'enorme majorite des gens qui n'ont aucune culture en science (ca rejoint d'ailleurs un billet de Fabien). Par exemple, "c'est pas sorcier" pour les jeunes et moins jeunes ce n'est pas mal, mais ca parle de chose relativement simples et concretes. Chez nous en Belgique on a "matiere grise", une tres bonne emission ou les universitaires sont souvent interroges mais toujours sur des sujet relativement simple. Et quand ca ne l'est pas je me demande bien ce que les gens comprennent a ca! (comme le bouquin de Hawking, soit on connait ce dont il parle et on appprend rien, soit on ne connait pas et on ne comprend rien, enfin suivant ma definition de comprendre, c'est a dire en detail). Je ne vois pas bien comment on peut vulgariser des choses complexes (sans les denaturer bien evidement) comme les theories de jauges (et donc le modele standard) ou la theorie des cordes. Je pense aussi de le debat sur l'interpretation de la mecanique quantique et son enjeu ne peut etre compris serieusement que par des gens ayant une certaine culture scientifique et certainement pas monsieur tout le monde. Donc pour moi il n'y a aucun interet a essayer de leur expliquer.Et quand tu dis "Ce n'est pas parce que diverses théories existent que le grand public va se mettre à croire qu'il y a diverses réalités. C'est un peu prendre les gens pour des imbéciles." Et bien c'est ton avis, le mien est tout autre. Combien de gens lisent leur horoscope? J'ai aussi entendu plus d'une fois des aneries du genre meteo et astrologie c'est la meme chose, simplement parce qu'il y  a des "predictions" dans les deux cas et parce que ca n'est pas toujours exact. Va faire comprendre la difference, les gens vont te dire "oui oui tu as raison" mais tu ne vas pas les convaincre pour autant. Enfin peut-etre es-tu encore jeune et plein d'illusions, je ne voudrais pas te les enlever trop tot. Ca viendra tout seul.Enfin c'est un long debat qu'il est difficle de resumer dans un commentaire comme celui-ci.

Fabien Besnard 20/01/2006 18:52

Genorb : je comprends que tu ne veuilles pas donner une image brouillée de la science. Mais il ne faut pas non plus en envoyer une image fausse ! Je suis d'accord avec ce que dit Siths sur ce point : pas de censure.
En revanche, il est vrai que la vulgarisation scientifique donne souvent dans le sensationnel. En l'occurence l'interpétation multi-verselle de la méca Q est bien plus "sexy" que celle de Copenhague ou d'autres. Et c'est très agaçant quand cette interprétation est la seule qui soit présentée (de façon très vague, ça va de soi). C'est un peu la même chose pour la théorie des cordes. Le grand public va finir par confondre la physique théorique et star trek... On pourrait se dire "peu importe la méthode du moment que ça incite les gens à s'intéresser à la science", mais je ne crois pas que cela marche ainsi. Le livre des Bogdanov prouve qu'on peut avoir seulement du sensationnalisme sans aucun contenu scientifique.

Siths 20/01/2006 14:05

Je ne vois pas en quoi c'est un problème de remettre en cause l'interprétation de copenhague, même pour le grand public. A priori, si "le grand public" sait de quoi il s'agit, il n'est absolument pas malsain de préciser pourquoi cette interprétation est mauvaise, ou au contraire, bonne. Ce n'est pas en se censurant pour éviter de choquer que l'on fera avancer les choses...D'autre part, je ne vois aucun rapport entre parler des diverses formulations de la mécanique quantique (qui fournissent ou non les même prédictions) et la question des "multiples vérités". Ce n'est pas parce que diverses théories existent que le grand public va se mettre à croire qu'il y a diverses réalités. C'est un peu prendre les gens pour des imbéciles. Personnellement je crois justement que le chemin vers une gravitation quantique ne pourra s'ouvrir qu'à partir d'une formulation relationiste de la mécanique quantique.  (Mais je ne pense pas que le relationisme de rovelli est une interpretation aboutie, je dirai que c'est plus un "projet"). S'il y a autant d'interprétations de la physique quantique, c'est peut-être un signe qu'il y a un problème avec cette théorie, telle qu'on l'enseigne, et il est au contraire souhaitable que le "grand public" ait connaissance de ces problèmes des fondements. (Si tu n'est pas au courant de certains des problèmes des fondements de la physique quantique, regarde par exemple l'article de Rovelli  quant-ph/9609002. )

genorb 19/01/2006 19:32

Oui c'est vrai qu'il est inutile de s'enerver ;). Mais il ne faut pas tirer de conclusion hative (quand tu dis "Enfin si je vous renvoie à un article de Wikipédia c'est parce que visiblement vous ne semblez pas très au courant de ces questions."). Bien qu'en effet je ne suis pas un expert concernant toutes les interpretations proposees pour la Mecanique Quantique (mais je connais assez bien celle de Bohm), je sais qu'elle existe. Mais je n'ai jamais parle que de celle qui est ENSEIGNEE. Je disais dans mon premier message"Il n'y a qu'une seule interpretation reconnue et enseignee. Par exemple on on peut la trouver dans le bouquin de Claude Cohen-Tannoudji. Maintenant c'est vrai que ca discute pas mal a ce niveau mais pas au niveau de ce qui est enseigne."Et puis je parlais surtout de l'information renvoyee aupres du grand public. Je pense simplement qu'il est dangereux de laisser croire aux gens qui n'ont pas les outils et les connaissances necessaires pour comprendre, qu'il existe des verites multiples en science. D'ailleurs comme tu le precises justement la majorite de ces interpretations possibles conduisent aux memes predictions. C'est tout. Je ne doute pas un instant que tu connais bien tout cela et pour nous c'est plutot un debat sain que de remettre en cause l'interpretation de Copenhague. Mais pour le grand public je ne suis pas certain. Et il y a toujours des gens pour detourner cela a leur avantage. Comme par exemple, dire que la singularite originel du big bang c'est Dieu. Tu vois ce que je veux dire. Je ne voulais pas laisser un autre message que celui-la.Je suppose que nous sommes essentiellement d'accord sur ce point.

Fabien Besnard 19/01/2006 19:08

Inutile de s'énerver...
Le fait qu'une interprétation de la méca Q soit enseignée et non une autre ne veut pas dire que ce soit la seule valide. Ne soyez donc pas dogmatique... La raison peut-être aussi bien pédagogique qu'historique. Le fait qu'un nombre substantiel de physiciens de haut niveau s'intéressent, voire adhèrent, à d'autres interprétations que celle de Copenhague me paraît digne d'intérêt. Enfin si je vous renvoie à un article de Wikipédia c'est parce que visiblement vous ne semblez pas très au courant de ces questions.
Le reste de ce que vous dites me semble hors-sujet, dans la mesure où la plupart des interprétations alternatives (celle de Penrose fait exception, et il a proposé une expérience, voir son dernier livre) donnent exactement les mêmes prédictions empiriques que l'interprétation canonique. Ce qui ne veut pas dire qu'il s'agit d'une querelle byzantine ou métaphysique. Peut-être que l'une de ces interprétations seulement est adaptée à la gravité quantique. L'interprétation relationnelle de Rovelli est à ce titre très séduisante.
Bien cordialement.