Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La théorie de Fatio et Le Sage

16 Septembre 2007, 21:38pm

Publié par Fabien Besnard

Connaissez-vous la théorie cinétique de la gravitation, autrement connue sous le nom de la théorie de Fatio-Le Sage ? Fatio, un contemporain de Newton postula un flux isotrope de corpuscules remplissant tout l'univers. La force de gravitation proviendrait ainsi d'une poussée différentielle due à l'écrantage mutuel des corps. Tout est bien expliqué ici. L'idée avait de quoi séduire car elle proposait une explication purement mécanique à une force à distance que Newton lui-même reconnaissait comme mystérieuse. Mais dès que l'on commence à effectuer des calculs précis les problèmes commencent. En premier lieu, l'écrantage et donc la force, doivent a priori être proportionnels à la surface et non pas à la masse des corps. Pour pallier à cela, il faut supposer que les matière est très poreuse et constituée de particules de masses identiques. Vienne ensuite les questions de la résistance que le flux de particules gravifiques opposerait au mouvement des corps, la quantité énorme de chaleur qui serait transféré aux corps à cause de l'inélasticité des chocs, etc... Pour être tenable, la théorie doit être couplée à une quantité d'hypothèses additionnelles, et compliquée à l'infini. Sans compter que l'origine d'un flux isotrope de particule constitue en soi un mystère que l'on a simplement substitué à celui de l'action à distance de la force Newtonienne. Malgré tout, de par sa simplicité, et probablement parce qu'il s'agissait de la seule explication mécanique de la gravité permettant des calculs précis (au contraire de la théorie des tourbillon de Descartes), la théorie de Fatio-Le Sage a suscité l'intérêt de physiciens de renom (Maxwell, Kelvin, Lorentz, JJ. Thomson, etc...). La plupart d'entre eux on d'ailleurs constaté (souvent à regret) l'incompatibilité de la théorie avec les faits. Après la relativité générale d'Einstein, l'intérêt pour une explication mécanique de la gravité est tombé. Pourtant même Feynman s'est amusé à réfuter cette théorie ! Cela montre bien que la fascination qu'exercent les belles idées ne s'éteint pas facilement, même lorsque les contradictions factuelles et théoriques sont légions.

Mise à jour : dans cette conférence, J.M. Lévy-Leblond parle de la théorie de Fatio-Le Sage. Il souligne que les contemporains de Le Sage n'avaient pas vraiement de bons arguments à lui opposer, ce avec quoi je ne suis pas d'accord. Il me semble au contraire sage et prudent de ne pas consacrer trop d'énergie à une théorie qui doit multiplier les hypothèses pour masquer ses prédictions grossièrement erronées. Il y avait un bon argument, et cet argument c'est le rasoir d'Occam.

Commenter cet article

Ag Ex Ma 2006 18/09/2007 02:39

Oui, vous avez raison, j'aurais du cliquer sur le lien que vous avez proposé.
Voilàle lien vers la conférence :  http://www.ens-lyon.fr/asso/groupe-seminaires/seminaires/voirsem.php?id=jmlevyleblond

Fabien Besnard 17/09/2007 14:37

Il s'agit certainement de la même théorie, car Le Sage qualifiait d'ultramondains les corpuscules gravifiques. Pouvez-vous me donner le lien vers la conférence en question, car je ne l'ai pas trouvée sur le site de l'ENS Lyon.

Ag Ex Ma 2006 17/09/2007 03:12

Marrant, cela me fait penser à la théorie des ultramondains (j'ai oublié le nom de l'auteur). Sur le site de l'Ens Lyon, il y a une conférence de Levy-Leblond sur les théories fausses qui aborde ce sujet.