Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jargon

29 Août 2005, 00:00am

Publié par Fabien Besnard

Le jargon administratif est parfois tellement impénétrable qu'il en devient teinté d'une sorte de poésie absurde. Voici un exemple que Pierre Dac n'aurait pas renié, trouvé au dos d'une feuille de notation administrative (distribuée annuellement aux enseignants). Si vous ne me croyez pas le scan est ici.


 

Voies de recours

Si vous estimes devoir contester cette décision, vous pouvez former :

-soit un recours gracieux qu'il vous appartiendrait de m'adresser,

-soit un recours contentieux devant le tribunal administratif.

Le recours gracieux peut être fait sans condition de délais.

En revanche, le recours contentieux doit intervenir dans un délai de deux mois à compter de la notification de la présente décision.

Toutefois, si vous souhaitez en cas de rejet du recours gracieux, former un recours contentieux, ce recours gracieux devra avoir été introduit dans un délai sus-indiqué du recours contentieux.

Vous conserverez ainsi la possibilité de former un recours contentieux dans un délai de deux mois à compter de la décision intervenue sur ledit recours gracieux.

Cette décision peut être explicite ou implicite (absence de réponse de la part de l'administration pendant quatre mois).

Dans les cas très exceptionnels où une décision explicite intervient dans un délai de deux mois après la décision implicite -c'est-à-dire dans un délai de six mois à compter du présent avis- vous disposez à nouveau d'un délai de deux mois à compter de la notification de cette décision explicite pour former un recours contentieux.


 

 Finalement, le plus simple c'est de ne pas former de recours...

Si vous avez d'autres exemple du même tonneau n'hésitez pas à me les envoyer, je lance un grand concours !

 

Commenter cet article

Fabien Besnard 16/12/2005 19:23

Excellent ! Y a-t-il d'autres perles dans ta collection ?

karabistouil 16/12/2005 14:07

J'en ai quelques-uns (je fais collection aussi), et dans le genre fumette, j'ai reçu un courrier de France Télécom le 25 avril 2003. Pour préserver l'anonymat, disons que cette lettre a été envoyée à Madame Karabistouil, 12 Avenue de la Marne, 75000 PARIS.
Elle dit ceci:
" Madame,
Vous avez demandé que les factures téléphoniques relatives à l'installation située:
12 Avenue de la Marne, 75000 PARIS
soient adressées à:
Madame Karabistouil, 12 Avenue de la Marne, 75000 PARIS
J'ai bien pris en compte votre demande et je vous informe que cette modification sera effective pour les prochaines factures.
Restant à votre disposition pour toutes informations complémentaires, je vous prie de recevoir, Madame, l'assurance de ma considération distinguée.
Directeur de l'agence commerciale
Jean B....
Important: adresse envoi factures prise en compte le 24/04/2003: Madame Karabistouil, 12 Avenue de la Marne, 75000 PARIS "

Et ils ne m'ont pas menti: les factures qui arrivaient auparavant au 12 Avenue de la Marne, 75000 PARIS, arrient désormais au 12 Avenue de la Marne, 75000 PARIS.

Ils sont forts, je dis.

Jean-Bernard SAXEL 10/09/2005 13:03

En tout cas, excellent exercice de calcul mental de la table des 2 :
2+2+4+, non -2-? non on reprends, 2+4, non +2 = ??? Grâce !!!
:)