Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De quoi est fait le monde ? (Conférence)

19 Novembre 2009, 14:36pm

Publié par Fabien Besnard

J'ai eu le plaisir de faire un exposé ce matin au Lycée G. Monod d'Enghien-les-bains, intitulé "De quoi est fait le monde ? Petite histoire d'une grande question."

Je m'étais fixé l'objectif quelque peu délirant de résumer 26 siècles d'histoire des sciences autour de cette question cruciale, le tout en 1h30. Il m'a manqué une petite demi-heure...

Pour ceux qui étaient là et qui voudraient savoir ce que je n'ai pas eu le temps de raconter, et pour tous ceux que ça pourrait intéresser, voici les
"slides" de la conférence, ainsi que mes notes (ici les notes en format .doc).

MAJ 25/11/09 : j'ai changé le format des notes, elles sont désormais en pdf.

Commenter cet article

MathOMan 26/11/2009 16:46


Voici la traduction
anglaise du passage de Faust.  Je pense que c'est assez fidèle.
"May not yet learn the secret cause that holds the world together in its inmost core."

Peut-être Goethe a déjà présenti le désir des physiciens de trouver une formule qui décrit le monde entier.

Voici des version françaises, moins bonnes à mon avis.
Version 1,  version 2,  version 3


Fabien Besnard 25/11/2009 18:58


J'ai parcouru rapidemment votre argumentaire. J'ai vu aussi la référence à un article de Mario Bunge que j'ai lu, et que j'ai trouvé totalement creux et que je m'étais promis de commenter un jour.
Je comprends parfaitement votre position, qui est d'ailleurs fort répandue. C'est une position de bon sens, en fait. Sauf que la réalité est très loin du bon sens. Je n'ai absolument pas le temps
de développer aujourd'hui, mais je vous promets de le faire un de ces jours. Deux points quand même : 1) les mathématiques ne sont pas une grammaire. La grammaire n'a pas de "pouvoir génératif"
comme l'ont les mathématiques. 2) Une définition de la science qui exclut les mathématiques doit nécessairement inclure une définition de la réalité. On peut difficilement s'en sortir en parlant de
la matière, car comme vous le savez la matière n'existe pas. Si vous cherchez une ontologie de départ pour vous y appuyer, vous serez bien en peine d'en trouver une qui ne soit pas une "plate
ontologie mathématique", comme dit Bouveresse. De toute façon, vous ne pouvez pas trouver une ontologie au sein de la physique pour fonder la physique, ce serait un cercle vicieux. Mieux vaut dire
qu'on ne sait pas de quoi est fait le monde au niveau le plus fondamental, et ne pas exclure que des éléments de réalité soient de nature purement mathématique.
Finalement, si vous disiez "les mathématiques ne sont pas une science expérimentale", on pourrait tomber d'accord, mais même cette affirmation ne serait pas aussi évidente qu'il y paraît : il n'est
pas exclu que la logique elle-même soit une science expérimentale !


JPR 25/11/2009 17:16


J'ai contribué dans le forum de l'Union des Professeurs de Physique et de Chimie (UdPPC) à un sujet dont le titre, volontairement provocateur, est: "Les mathématiques ne sont pas une science".
C'est dans la rubrique: "Pédagogie": http://www.udppc.asso.fr/forum/viewtopic.php?t=1090
N'hésitez pas à aller me lire et à réagir: la procédure d'inscription dans le forum est simple.
Et compte-tenu dans la grande qualité de votre travail présent, je souhaite réellement votre avis.
Cordialement,
JP


Fabien Besnard 24/11/2009 21:04


Mathoman : les élèves étaient pour la majorité des 1ere S. Des élèves de maths sup étaient prévus mais je crois qu'ils n'ont pas pu venir.

Je n'ai pas pensé à exporter le fichier en pdf, mais c'est une bonne idée, je vais le faire.

Merci pour la citation (une oeuvre qui était au programme quand j'étais en taupe !). Malheureusement, et à mon grand regret, je ne suis toujours pas germaniste. Google me propose la traduction
suivante : "Je sais ce qui tient le monde dans son ensemble intime." Je ne sais pas si c'est correct, mais c'est assez beau, je trouve, dans un genre énigmatique !


Mathoman 24/11/2009 14:59


PS :  Citation de Faust I (Goethe) :

"[...] Dass ich erkenne, was die Welt im Innersten zusammenhält."

C'est un peu l'intitulé de ton exposé !