Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Drame en rase campagne : des pâquerettes fauchées.

18 Juin 2007, 16:38pm

Publié par Fabien Besnard

Et en plus ils sont contents : c’est mieux que si c’était pire... Je parle des socialistes bien sûr, et de leur fabuleuse mi-défaite. Pour la première fois de ma vie je ne suis pas allé voter hier. J’aurais bien voté blanc mais les votes blancs ne sont pas comptabilisés, alors à quoi bon ? En tout cas il était hors de question pour moi d’apporter mon soutien à un parti moribond, paralysé par la question Européenne, qui détermine presque toutes les autres, et qui divise tant les socialistes qu’ils ne peuvent plus rien proposer d’intelligible. La seule chose qui les a rassemblé dans cette campagne est l’opposition frontale à la TVA sociale, mesure dont j’ai entendu parler pour la première fois grâce à une... militante socialiste, et dont j’ai déjà dit que j’en pensais du bien. Cette opposition systématique, irréfléchie, à caractère purement électoraliste et essayant de jouer sur la peur des citoyens n’augure rien de bon pour la suite. Il est grand temps que ce parti là meurt pour que la gauche renaisse, une gauche aux idéaux républicains revivifiés, et que les plus libéraux et euro-ravis des socialistes rejoignent le Modem, où ils pourront faire de la politique de façon intellectuellement honnête, en accord avec leurs idées profondes. Quitte à ce que les deux partis, le futur parti de gauche républicaine que j’appelle de mes voeux, et le Modem, se rejoignent ponctuellement sur certaines questions, notamment institutionnelles. Car le comportement, souvent déplorable, de notre personnel politique est conditionné par les institutions, et donc primitivement par la Constitution, qu’il convient d’améliorer.

Commenter cet article